En passant chez Delacroix

Nous sommes allés voir l’expo Delacroix qui se trouve actuellement au Louvre et ce jusqu’au 23 juillet 2018.

J’appréhendais franchement cette exposition depuis le fiasco de l’exposition Vermeer, et ce non pas à cause de la qualité intrinsèque des œuvres présentées mais plutôt par l’impossibilité dans laquelle s’est trouvé le musée d’accueillir une quantité importante de visiteurs. Heureusement pour moi, Delacroix est bien moins populaire que Vermeer, reconnaissons aussi que sa peinture est de moindre qualité. J’ai donc pu rentrer et profiter des tableaux sans encombre.

Les expositions du Louvre se répartissent en deux catégories, celles basées sur un commissaire d’exposition avec un thème remanié à sa sauce, nous pouvons ranger dans ce compartiment la très désastreuse « Une brève histoire de l’avenir », conçu par J. Attali en 2016, mélangeant mauvaises œuvres contemporaines et anciennes dans le modeste but de « présumer l’avenir », tout un programme, toute une brocante !

La deuxième catégorie se trouve être les expositions basées sur un artiste, dans laquelle nous pouvons classer la magnifique rétrospective « Poussin et Dieu » en 2015 regroupant les plus belles toiles de Poussin, en quantité très respectable et bien exposées. Bref, tout ce qu’on peut demander à une exposition qui n’est pas aliénée par les intellectuels dans le but de cacher la misère du peu de moyen mis en place pour la réaliser.

Cette exposition Delacroix se rangeant dans la deuxième catégorie, elle reprend tous les avantages cités ci-dessus, le seul bémol étant l’unique présence de Delacroix, on aurait aimé avoir la présence d’un Ingres ou d’un David afin de comparer le romantisme de l’artiste aux rigidités (parfois magnifiques) de ses contemporains.

Exposition du 29 Mars 2018 au 23 Juillet 2018
Musée du Louvre
Rue de Rivoli
75001 Paris

Réservez vos places !